Date

Neuvième lune, An 303|Été

Liens utiles

Contexte
Intrigues
Règlement
Guides
Postes vacants
Prédéfinis
Bottins
Annonces

Shards of life like confetti in the air || Ft Sansa Bolton & Theon Greyjoy



 

Ouverture du forum le 08/08/18 !

Merci de privilégier les postes vacants ! :D

Le forum est optimisé pour Chrome ~


Partagez|

Shards of life like confetti in the air || Ft Sansa Bolton & Theon Greyjoy

Aller en bas
AuteurMessage
Le chien fou
avatar
Maison
Messages : 116
Date d'inscription : 25/07/2018
Multi-compte(s) : Amareil Serrett & Ceryl Kandaq
Feat : Iwan Rheon

Feuille de personnage
Titre: Fils de Roose Bolton, héritier de Winterfell, de Fort-Terreur et du Nord
Âge: 21 ans
Situation amoureuse: Marié à la merveilleuse Sansa Bolton
MessageSujet: Shards of life like confetti in the air || Ft Sansa Bolton & Theon Greyjoy Jeu 6 Sep - 18:55


Shards of life like confetti in the air


Ft Sansa Bolton et Theon Greyjoy


Pas un mot n'a été prononcé. Pas depuis le départ de Lord Baelish. Pas une seule syllabe, pas une seule onomatopée, rien. Un silence de mort règne depuis. Maintenant il n'y a plus besoin de se cacher, ni de mentir. Finis les sourires hypocrites et les remerciements obséquieux. Fini de passer pour un gentil héritier, pour quelqu'un de normal, pour un mari aimant et un maître clément. Fini de passer pour ce qu'on n'est pas. Maintenant que l'intrus a foutu le camp il n'y a plus qu'eux trois. Il n'y a plus de dame, de servant et de futur héritier. Il n'y a plus que leur différend. Il n'y a plus que deux victimes et un tortionnaire, comme toujours. C'est toujours comme ça, non ? C'est toujours comme ça que ça se finit. Les fautifs finissent par le regretter. Il faut leur faire regretter. Sinon ils recommenceront. Il ne faudrait pas qu'ils recommencent. Ils ne doivent pas. Ils sont comme deux enfants qui ont fait une bêtise. Deux enfants qu'il faut punir.

La route vers Fort-Terreur semble longue, lorsqu'on ne parle pas. Il faut qu'ils y retournent. Roose sait bien ce qu'il va se passer, il connaît son fils. Il sait ce qui doit advenir de ces deux petits traîtres, et il ne veut pas que ça se passe chez lui, c'est ce qu'il a dit. Après tout, Winterfell n'a jamais été bien équipé pour cela. Les Stark ne sont pas adeptes de ce genre de méthode. Ramsay n'est pas mécontent de rentrer à Fort-Terreur. Fort-Terreur est le siège ancestral de la maison Bolton. Là-bas, les hommes sont fidèles à sa famille et à ses pratiques. Là-bas il n'y aura personne pour poser trop de question, au moins. Personne pour se demander ce qui va se passer lorsqu'ils verront apparaître l'héritier du château avec ses deux prisonniers, l'un des deux prisonniers en question fût-il la future dame de Winterfell. Ce n'est pas parce qu'on est une dame qu'on a le droit de faire n'importe quoi, n'est-ce pas ?

Tous trois cheminent côte à côte, suivis d'une escouade d'une demi-dizaine d'hommes. Et sur un des chevaux, il y a une caisse. Même les fidèles soldats du Bolton ne savent pas ce qu'elle contient. Seul lui le sait. Il en a besoin après tout. Surtout pour Sansa. Il faut bien qu'elle comprenne ce qu'elle a fait, non ? Le seul moyen de corriger une faute, c'est en expliquant pourquoi c'est une faute. Il faut qu'elle sache qu'elle n'aurait pas dû faire ce qu'elle a fait, qu'ils n'auraient pas dû, ni l'un ni l'autre. Que c'était mal, simplement. Très mal. Elle a tué quelqu'un, après tout. Elle a pris la vie à son propre enfant. Elle le regrettera. Elle doit le regretter. Une mère qui tue sa chair, son sang, cette mère ne peut que se sentir coupable. Sansa se sentira coupable d'avoir fait ce qu'elle a fait, c'est ce à quoi Ramsay va veiller. Ensuite, elle restera bien tranquille dans sa chambre, fera ce qu'il voudra et accouchera de ses fils et de ses filles. Elle jouera son rôle et pas un autre. Le rôle de l'épouse du seigneur, rien d'autre. S'il faut la forcer, tant pis. Mais ce serait dommage. Après tout, n'a-t-elle pas consenti à cette union ?

La forteresse se dessine devant leurs yeux, finalement. Ramsay se souvient du jour où il a emmené Schlingue dans les cachots de Fort-Terreur. Theon, à l'époque. Le chemin qu'ils suivent est le même. C'est plus simple, et comme ça, pas la peine de se présenter à l'intérieur. Ils ont un but, ils ne sont pas là pour profiter du paysage. C'est plus simple d'y aller directement. Il mène donc la troupe plus bas, sous le château. Sans faire de bruit, il descend de son cheval, suivi par ses hommes et ses deux prisonniers. Puis il marche un moment, jusqu'à la porte des cachots qu'il déverrouille dans un cliquetis. Étrangement, il n'a toujours rien dit. C'est assez inhabituel, venant de lui. Il n'a rien dit depuis le départ de Lord Baelish, et il ne dit toujours rien. Tout ça fait partie du jeu. Il reste indéchiffrable pour qu'ils ne sachent pas ce qui les attend, même s'ils le savent sans doute. Après tout, n'est-ce pas évident ? Ils le savent sans doute très bien. Ils se savaient dès lors qu'ils ont sauté cette muraille à Winterfell. Mais Ramsay ne veut pas leur donner le moindre indice. Se doutent-ils de quoi que ce soit ? Se doutent-ils de ce que contient la caisse ? Il se le demande, et doit bien avouer que cela l'intrigue un peu. Savoir ce qui se passe dans leur esprit... cela semble bien alléchant. Mais impossible. Tout comme ils ne peuvent savoir ce qu'il a prévu pour eux. Sinon, ce ne serait pas drôle.

Il  referme la porte derrière lui. Ce n'est pas lui qui a les clés, mais les hommes qui les attendent à l'extérieur. Il se fiche de rester enfermé. Comme ça il ne prend aucun risque qu'ils s'échappent à nouveau.
Ramsay a pris la caisse avec lui, bien sûr. Il la pose sur la petite table au bord de la pièce, et allume plusieurs torches, éclairant la grande croix centrale. C'est exactement la même pièce, il y a tenu. Schlingue s'en souvient sûrement. Ce n'est pas le genre de choses qu'on oublie. Sansa par contre, n'a jamais vu cet endroit. Alors il s'assoit sur la seule chaise à côté de la table, et attend qu'elle prenne ses marques, un demi-sourire aux lèvres, les doigts entrecroisés.

« Sansa », finit-il par dire, d'un calme froid. Il ouvre la caisse en bois et en pose le contenu sur la table. Leur petit bébé, rose et fragile, à peine plus abîmé que lorsqu'il l'a trouvé dans la neige, sanguinolent. Peut-être que Sansa s'en doutait, ou peut-être pas ? Peu importe maintenant. Ramsay n'est plus d'humeur à se poser ce genre de questions. « Dis moi, est-ce que tu l'aimes ? » Il marque une pause, la dévisage. « Ne me mens pas. Je le saurais. »


(c) Codage par Neph




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The bluebird no longer flies.
avatar
Maison
Messages : 83
Date d'inscription : 24/07/2018
Multi-compte(s) : Samaël
Feat : Sophie Turner

Feuille de personnage
Titre: Fille légitime d'Eddard Stark et future Dame de Winterfell
Âge: 18 ans
Situation amoureuse: Mariée
MessageSujet: Re: Shards of life like confetti in the air || Ft Sansa Bolton & Theon Greyjoy Dim 9 Sep - 18:33

Shards of life like confetti in the air

Ft Ramsay Bolton et Theon Greyjoy




L
es hautes tours de Fort-Terreur se dressent, menaçantes. C'est la première fois que Sansa empiète sur le territoire ancestral des Bolton. Petite fille, elle n'avait jamais rien vu d'autre que Winterfell, sa tanière bien-aimée. Dans le passé, il arriva que son père et son frère aîné aillent à la rencontre de Roose pour des visites de courtoisie, mais la rouquine n'avait jamais fait partie de l’excursion. Et elle s'en était bien portée, car Robb, à son retour, lui avait raconté des histoires épouvantables à propos de Fort-Terreur. « Dans leur grande salle d'audience, avait affirmé le jeune loup, les lanternes sont fixées au mur par des mains squelettiques. Et les Bolton gardent les peaux tannées de leurs ennemis dans leur donjon. Elle sont accrochées là depuis des générations. On dit qu'ils portaient le cuir de nos ancêtres en guise de manteau, tu sais. » La petite Sansa avait caché son effroi et avait décrété sans la moindre hésitation que son grand frère mentait. « Cesse de dire des âneries, Père ne serait pas ami avec les Bolton si ce que tu dis était vrai ! » avait-elle gloussé avant de demander à Robb de lui décrire plutôt les parures des dames de Fort-Terreur. À l'époque, il paraissait évident à Sansa que le monde était bien fait et que son père ne pouvait avoir que des alliés respectables, cela ne pouvait en être autrement.

Mais aujourd'hui, la petite fille s'en est allée. Et ce domaine étranger qui projette son ombre sur Sansa, Theon, Ramsay et le convoi à cet instant, c'est le domaine auquel elle fut associé au moment où elle troqua le nom Stark pour le nom Bolton. C'est le domaine qu'elle est censée léguer à sa descendance. Censée. De descendance il n'y aura point, cependant, cela elle y veillera personnellement.

Aux côtés de Sansa, Theon tremble comme une feuille, comme s'il marchait droit vers l'échafaud. Attitude habituelle. Le bâtard, lui, n'a pas décroché un mot du trajet. Attitude inhabituelle. La rouquine, elle, regarde droit devant elle, la tête haute et fière, bien qu'intérieurement, elle n'en mène pas large. Ses pas mollissent à mesure qu'ils approchent des geôles. Une question tourne en boucle dans son esprit. Que va-t-il encore inventer ?

Sans un mot, sans un regard pour Ramsay, elle entre dans la cellule qu'il lui désigne, suivie de Theon. Elle ne sursaute même pas lorsque la grille se referme brutalement sur eux trois, enfermant le fauve avec les proies. Elle fait quelques pas, s'arrête le long d'un des murs humides et se tient là, luttant contre l'envie de se tasser sur elle-même, faisant mine de ne pas être impressionnée par la croix de bois qui trône là.

Elle tourne vers Ramsay un visage aussi neutre que possible. Il a posé là la caisse en bois qu'ils ont trimbalée depuis Winterfell. Sansa gage qu'elle est pleine de glace, au vu des filets d'eau qui s'échappent des fissures. Qu'y a-t-il là-dedans ? Des armes ? Des coutelas, des instruments qu'il va probablement tester sur eux ? Sansa déglutit péniblement, réprime un haut-de-cœur. Va-t-il finir par la mutiler ? Même Joffrey n'était jamais allé jusque là, s'était seulement contenté de la rouer de coups.

Mais Ramsay Bolton est un être déraisonnable, déconnecté de la réalité, peu conscient des conséquences de ses actes. Il n'hésitera pas à lui faire mal, vraiment mal, réalise-t-elle. Voilà qu'il la fixe de ses yeux vides et froids. Ses yeux de dément. Elle replie ses bras sur elle-même, son bras presque remis de sa chute, et se masse un peu plus contre le mur. Désireuse d'échapper à son attention fatale. Il faut faire quelque chose. Il faut qu'elle reprenne le contrôle, qu'elle apaise la situation.

« Monseigneur, souffle-t-elle d'une voix à peine audible, j'ai bien conscience d'avoir fauté. Sachez que Theon n'est coupable de rien, c'est moi qui l'ai obligé à sauter. Lui voulait vous rester loyal jusqu'au bout, je vous l'assure. »

En face, aucune réaction apparente. S'ensuit un très long silence, jusqu'à ce qu'il finisse par se lever et qu'il ouvre cette fameuse caisse. C'est fini. Aucune négociation possible. L'héritier du Nord va commencer à les charcuter.

Mais ce qu'il en sort est tout autre, comme le constate la jeune Stark en reconnaissant le contenu. Malgré elle, son ventre se tord d'horreur. La voix du bourreau lui paraît bien lointaine, et si proche à la fois. « Dis-moi, est-ce que tu l'aimes ? »

Elle s'approche, se penche sur la table et se force à contempler la Chose, qu'elle a - plus ou moins involontairement - tuée. Regarder ça n'est pas si difficile, tout compte fait. Moins difficile que de regarder la tête de son père et de sa Septa sur des piques, moins difficile que de regarder le corps écorché d'une honorable et innocente servante. La Chose ne semble même pas humaine. Comment pourrait-elle aimer cet être difforme, rabougri, monstrueux ? Certes, il émane d'elle, mais sa chair est corrompue, malsaine, sans vie. Cet être n'est que le fruit pourri de la semence d'un bâtard bon à enfermer. Une preuve que leur union n'aurait jamais dû être. Est-ce qu'elle aime cet être ? Elle le hait. Mais de toute évidence, ce n'est pas ce qu'il veut entendre. Difficile d'analyser le cerveau malade de Ramsay, mais Sansa comprend au moins cela : Ramsay se voit actuellement comme un père endeuillé. Comme si cet être défectueux pouvait être qualifié d'enfant.    

« Oui, Lord Bolton. » Il n'est pas encore en droit de porter ce titre, mais Sansa sait à quel point il aime qu'elle l'appelle comme ça, et il lui faut plus que jamais le caresser dans le sens du poil. « Je l'aime, atteste-t-elle d'une voix parfaitement maîtrisée et teintée de tristesse. Sa perte me désole profondément. »


(c) Codage par Neph pour Ari seulement




To Porcelain, to Ivory, to Steel.


Sansa was a lady at three, always so courteous and eager to please. She loved nothing so well as songs and tales of knightly valor. Now she doesn’t know any song. Not anymore.

(c) code par Neph



Sansa se lamente en #990066
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shards of life like confetti in the air || Ft Sansa Bolton & Theon Greyjoy
Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Life in UCLA
» 06. My life would suck without you (part II)
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» "Life is a ticket to the greatest show on earth."
» Tell me would you kill to save a life. || Esprit d'Enfant.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game of Thrones RPG :: Westeros :: Le Nord :: Fort-Terreur-
Sauter vers: